Une lutte de terrain – Lucile Dumont

Lire le texte sur le site de Panthère Première
La brochure en pdf format page par page : Une lutte de terrain
La brochure en pdf format livret : Une lutte de terrain_livret

S’il ne suffit pas de se déclarer féministe pour le devenir, il ne suffit pas non plus de se déclarer en faveur de la non-mixité pour en accepter les conditions et les effets réels. La preuve par le terrain, avec ce récit de l’inclusion ratée d’une équipe de foot féminine au sein d’un club militant.

*

La féminisation progressive du football n’empêche pas le maintien de fortes inégalités dans la discipline. L’attention médiatique se concentre souvent sur la lutte pour l’égalité salariale entre les sélections nationales masculines et féminines. Or dans le foot amateur, loin des radars des com­mentateur·ices sportif·ves, se mènent quotidiennement d’autres luttes pour l’égalité. L’engouement pour la Coupe du monde féminine en 2019 avait laissé espérer la fin d’une ère où le consultant de Canal + Pierre Ménès pouvait affirmer librement que les footballeuses sont « de grosses dondons trop moches pour aller en boîte »[1]. Peu de temps après, 86 joueuses âgées de 5 à 45 ans claquaient pourtant la porte d’un club de foot situé dans le Tarn[2]. Après plusieurs tentatives de négociation avec la direction, elles sont parties en dénonçant les mauvaises conditions de leur pratique sportive, quand leurs homologues masculins bénéficiaient d’un traitement all inclusive de la part du club. Continuer la lecture de Une lutte de terrain – Lucile Dumont

Guerre d’Espagne : la parole aux femmes – Suzana Arbiz & Maëlle Maugendre

Lien vers le texte sur le site de Ballast
Lien vers la prochure en pdf (page par page)
Lien vers la brochure en pdf (livret)

 

Les hommes montent au front et les femmes aident à l’arrière : l’image est ancrée dans les représentations collectives. Mais lorsque ces dernières prennent les armes et font usage de la violence — malmenant ainsi la répartition patriarcale des tâches et leur condition de victime —, l’Histoire bafouille et opte trop souvent pour l’amnésie. Susana Arbizu, documentariste, et Maëlle Maugendre, historienne, ont participé à l’ouvrage collectif Libertarias, paru en 2017 aux éditions Nada : il s’emploie à rendre compte de la « spécificité de l’engagement des femmes anarchistes espagnoles » lors de la guerre civile remportée par Franco. Parler d’histoire, c’est bien sûr questionner le présent : au mois de mai 2018, le studio DICE annonçait la sortie prochaine du cinquième opus du célèbre jeu vidéo « Battlefield » ; une polémique éclata : le personnage principal de cette aventure, prenant place durant la Seconde Guerre mondiale, étant… une femme.

 

Pourquoi l’Histoire est-elle toujours racontée au masculin ? Continuer la lecture de Guerre d’Espagne : la parole aux femmes – Suzana Arbiz & Maëlle Maugendre

Les libertaires et le féminisme – Maria Lacerda de Moura

Lien vers la brochure en pdf : Les libertaires et le féminisme

Texte de la brochure :

Qu’on ne croit pas qu’aucune animosité ne me dresse contre l’anarchisme, bien au contraire. J’apprécie fort nombre de ses apôtres et c’est parce que cette idée possède toutes mes sympathies que je me décide à exposer — afin qu’ils se corrigent — quelques-unes des erreurs dans lesquelles tombent une multitude de ses propagandistes. Je me réfère ici au problème féminin et à la position prise par certains libertaires à l’égard de cette question.

Il existe un bon nombre d’anarchistes qui considèrent emphatiquement Kropotkine comme leur coreligionnaire et qui, en ce qui concerne l’esclavage sexuel et amoureux de la femme, sont encore dans les langes. Ils croient, les malheureux, qu’elle n’est ni ne doit être la maitresse de son corps mais que son rôle est de se soumettre aux caprices de l’homme, concrètement d’appartenir seulement et exclusivement à un seul homme. Ils ne se rendent pas compte que leur manière de voir est absolument la même que celle des partisans du mariage légal, religieux ou civil, étant donné que l’union monogame et la famille « indestructible » sont la base et le soutien de la Religion, de l’Etat et de la Propriété-Privée.

Continuer la lecture de Les libertaires et le féminisme – Maria Lacerda de Moura

Abolir la famille en 6 étapes – M. E. O’Brien

Lien vers la brochure en pdf : Abolir la famille en 6 étapes

Texte de la brochure :

Si d’un côté la famille représente une bouée de sauvetage pour nombre de celles et ceux dont la vie sous le capital est un naufrage, d’un autre, elle rejette et contrecarre les aspirations d’un trop grand nombre d’entre nous. Il nous faut d’autres moyens d’organiser, au quotidien, le soin et l’attention que nous portons les uns envers les autres. Continuer la lecture de Abolir la famille en 6 étapes – M. E. O’Brien

La « vie quotidienne », une analyse féministe – Simona De Simoni

Lien vers la brochure en pdf : La « vie quotidienne » : une analyse féministe

Lien vers le texte sur Période

Texte de la brochure :

Dans cet article issu d’une intervention au colloque Penser l’émancipation (Nanterre, février 2014), Simona de Simoni propose de mobiliser la catégorie de « vie quotidienne » dans une perspective féministe : envisagé sous l’angle des théories de la reproduction sociale et des revendications qu’elles ont pu alimenter (notamment celle du salaire domestique), le quotidien apparaît non seulement comme un espace de valorisation capitaliste, mais aussi comme un enjeu stratégique pour les luttes anticapitalistes et antisexistes contemporaines. Continuer la lecture de La « vie quotidienne », une analyse féministe – Simona De Simoni

Sportive de haut niveau et mère – Chloé Ripert

Lien vers la brochue en pdf : Sportive de haut niveau et mère

Lien vers la tribune sur Le monde

Texte de la brochure :

La gestion de la maternité, avant, pendant et après, reste souvent un sujet de frictions. En témoignent les tests de grossesse pratiqués par un club de handball sans le consentement des joueuses.

« Quand j’ai annoncé ma grossesse, on m’a dit « Ah bon, tu arrêtes ta carrière ? » J’expliquais que non, je faisais une parenthèse, mais on m’a fait comprendre que je ne reviendrai jamais. » Mélina Robert-Michon, lanceuse de disque, vice-championne olympique en 2016, a eu son premier enfant en 2010 à 31 ans. Elle avait prévu de reprendre la compétition ensuite. Son récit témoigne d’un préjugé bien ancré, selon lequel la grossesse serait synonyme de fin de carrière.

Continuer la lecture de Sportive de haut niveau et mère – Chloé Ripert

Hotel Ibis des Batignolles – Entretien avec Tiziri Kandi

Lien vers la brochure en pdf : Hotel Ibis des Batignolles

Lien vers l’entretien sur Contretemps

Texte de la brochure :

En 2012, les femmes de chambre du Campanile de Suresnes en 2012 obtenaient la première victoire importante puisque la grève a permis de mettre fin à la sous-traitance dans un hôtel. Plus récemment, les grèves se sont multipliées dans les hôtels de luxe : Park Hyatt Vendôme, Hyatt Madeleine, W opéra, L’hôtel du collectionneur, Holiday Inn de Clichy, etc.

À partir de la grève qui dure depuis plus de 5 mois à l’Ibis Batignolles, Tiziri Kandi revient ici sur les enjeux et l’organisation de ces grèves longues et qui permettent d’arracher des victoires. Parmi ces enjeux, figure celui de la solidarité financière – pour contribuer à la caisse de grève, c’est ici : https://www.lepotsolidaire.fr/pot/0oz7r5n8.

Continuer la lecture de Hotel Ibis des Batignolles – Entretien avec Tiziri Kandi

Le travail du sexe contre le travail – Morgane Merteuil

Lien vers la brochure en pdf : Le travail du sexe contre le travail

Lien vers le texte sur Période

Texte de la brochure :

Pour certains et certaines, reconnaître le travail sexuel comme un travail est une démarche libérale, homogène à la marchandisation des corps. À l’encontre de cette idée fausse, Morgane Merteuil propose d’examiner le travail sexuel comme une dimension du travail de reproduction de la force de travail, et reconstitue les liens qui unissent la production capitaliste, l’exploitation du travail salarié et l’oppression des femmes. Elle démontre que la lutte des travailleuses du sexe est un puissant levier pour remettre en cause le travail dans son ensemble, et que la répression du travail du sexe n’est rien d’autre qu’un instrument de la domination de classe, de la division internationale (raciste) du travail et du stigmate de pute qui nourrit le patriarcat. Continuer la lecture de Le travail du sexe contre le travail – Morgane Merteuil

Le débat sur la place des femmes trans n’a pas lieu d’être – Collectif

Lien vers la brochure en pdf : Le débat sur la place des femmes trans

Lien vers la tribune sur Libération

Liste des signataires : Toutesdesfemmes.fr

Texte de la brochure :

Face aux attaques d’une minorité hostile aux femmes trans, qui leur dénie toute place dans le combat féministe, un collectif réaffirme la solidarité entre toutes les femmes.

Depuis un mois, les attaques contre les femmes trans sous couvert de féminisme se multiplient et trouvent en France un relais médiatique inédit. Nous savons depuis longtemps qu’il existe parmi les féministes une infime minorité hostile aux personnes trans et en particulier aux femmes trans. Leur nombre n’a pas progressé ces dernières années, mais elles ont su se regrouper derrière des idées communes. Continuer la lecture de Le débat sur la place des femmes trans n’a pas lieu d’être – Collectif

La source de vie du capitalisme – Tithi Battacharya

La brochure en pdf : La source de vie du capitalisme
La brochure format livret : La source de vie du capitalisme_livret
Lien vers l’article sur Contretemps

Texte de la brochure :

Tithi Bhattacharya, l’une des organisatrices de la grève de femmes du 8 mars dernier, développe dans cet entretien les points forts et les implications de la théorie de la reproduction sociale. Marx avait exploré la manière dont s’organise la production de marchandises en régime capitaliste, mais comment le capitalisme reproduit-il la force de travail ? Quels rôles jouent le genre et la race dans ces processus de reproduction ? Comment la théorie de la reproduction sociale se rapporte-t-elle aux approches en termes d’intersectionnalité ?

Ce sont ces questions, et d’autres encore, que cet entretien vient démêler en proposant par ailleurs un modèle dynamique de la transformation sociale et politique, et en montrant notamment comment la grève du 8 mars a été une manière de mettre la théorie de la reproduction sociale à l’épreuve d’une pratique politique. Continuer la lecture de La source de vie du capitalisme – Tithi Battacharya