Les libertaires et le féminisme – Maria Lacerda de Moura

Lien vers la brochure en pdf : Les libertaires et le féminisme

Texte de la brochure :

Qu’on ne croit pas qu’aucune animosité ne me dresse contre l’anarchisme, bien au contraire. J’apprécie fort nombre de ses apôtres et c’est parce que cette idée possède toutes mes sympathies que je me décide à exposer — afin qu’ils se corrigent — quelques-unes des erreurs dans lesquelles tombent une multitude de ses propagandistes. Je me réfère ici au problème féminin et à la position prise par certains libertaires à l’égard de cette question.

Il existe un bon nombre d’anarchistes qui considèrent emphatiquement Kropotkine comme leur coreligionnaire et qui, en ce qui concerne l’esclavage sexuel et amoureux de la femme, sont encore dans les langes. Ils croient, les malheureux, qu’elle n’est ni ne doit être la maitresse de son corps mais que son rôle est de se soumettre aux caprices de l’homme, concrètement d’appartenir seulement et exclusivement à un seul homme. Ils ne se rendent pas compte que leur manière de voir est absolument la même que celle des partisans du mariage légal, religieux ou civil, étant donné que l’union monogame et la famille « indestructible » sont la base et le soutien de la Religion, de l’Etat et de la Propriété-Privée.

Continuer la lecture de Les libertaires et le féminisme – Maria Lacerda de Moura

Quelques mots à propos de l’anarchisme – Gustav Landauer

Lien vers la brochure en pdf : Quelques mots a propos de l’anarchisme
La brochure en pdf format livret : Quelques mots a propos de l’anarchisme_livret

Texte de la brochure :

Qu’il me soit permis de commencer d’emblée par une petite critique de la tâche qui m’est demandée : si je le fais, ce n’est ni par pédantisme ni par ergoterie, mais au nom même de l’anarchisme. « Les partis décrits par eux-mêmes » [1] : un anarchiste se range difficilement sous cette rubrique. Nous ne nous considérons pas comme un parti. Et après tout, un parti peut-il se décrire lui-même ? Il faudrait pour cela qu’il disposât de la raison, ce dont les partis sont dépourvus : d’abord, d’un point de vue logique, puisque « le parti » n’est qu’un concept abstrait et autoritaire, et non pas une réalité psychique ; et d’un point de vue psychologique, car « le parti » est, de par sa nature, enfant de la déraison, de la dépendance, de l’indifférencié. On m’objectera sans doute qu’il ne faut pas prendre ce titre au pied de la lettre, qu’il s’agit seulement ici de la description des différentes aspirations politiques par leurs propres partisans. Il semble pourtant bien que nous soyons, nous autres anarchistes, des paradoxes vivants toujours à contre-courant. En effet, nous n’avons pas d’aspirations politiques ; nous avons plutôt des aspirations anti-politiques.

Continuer la lecture de Quelques mots à propos de l’anarchisme – Gustav Landauer

Genre et historiographie anarchiste – Judy Greenway

Lien vers la brochure en pdf : genre et historiographie anarchiste

Texte de la brochure :

En 1876, la féministe anarchiste américaine Angela Heywood, critique acharnée de ce qu’elle a par la suite appelé le “il-isme rampant”, écrit au sujet du potentiel de transformation sociale d’un courant politique qui prenne en compte les femmes :

La connaissance avouera son ignorance de nous ; des livres (simplement parce que ce sont ses livres à lui) s’avanceront de leurs étagères renfoncées et tomberont de honte […] d’être des livres […] Les guerres entre les yeux et les idées des hommes et des femmes deviendront uniques et vivifiantes[1] Continuer la lecture de Genre et historiographie anarchiste – Judy Greenway

La lutte des femmes au Kurdistan – Collectif Solidarité Féministe Kobanê

Lien vers la brochure en pdf : La lutte des femmes au kurdistan

Texte de la brochure :

Du 6 au 13 novembre 2013, sept femmes du collectif « Solidarité Femmes Kobanê » se sont rendues en délégation à la frontière turco-syrienne pour rencontrer les femmes qui s’organisent pour leur liberté au Kurdistan. Nous souhaitions leur transmettre un message de soutien et de solidarité féministe et surtout rapporter leur parole en France. Pour cela, nous avons rédigé le rapport Messages de femmes à la frontière du Rojava : Résistance et liberté. Depuis le 26 janvier 2015, Kobanê a été libéré de Daesh par les Kurdes mais les combats continuent dans les villages alentour. Continuer la lecture de La lutte des femmes au Kurdistan – Collectif Solidarité Féministe Kobanê

Germaine Berton, une criminelle politique éclipsée – Fanny Bugnon

Lien vers la brochure en pdf : Germaine Berton, une criminelle politique éclipsée

Texte de la brochure :

L’affaire Germaine Berton débute le 22 janvier 1923 lorsque la militante anarchiste, alors âgée de 20 ans, abat à bout portant Marius Plateau[1], secrétaire général de la Ligue d’action française et chef des Camelots du Roi, dans les locaux parisiens du mouvement nationaliste. À l’issue d’un procès entamé le 18 décembre 1923 et émaillé d’incidents quotidiens, cette affaire se conclut le 24 décembre avec l’acquittement, par la Cour d’assises de Paris, de Germaine Berton. Continuer la lecture de Germaine Berton, une criminelle politique éclipsée – Fanny Bugnon

Qu’est-ce que l’écologie sociale – Murray Bookchin

Lien vers la brochure en pdf : Qu’est-ce que l’écologie sociale ?

Texte de la brochure :

Une écologie de la liberté

Préface à la quatrième édition

Murray Bookchin est peu connu en France. Mais il mérite largement de trouver sa place dans la galaxie des « penseurs de l’écologie », où figurent notamment Günther Anders, Jacques Ellul, Barry Commoner, Hans Jonas, Ivan Illich ou André Gorz. Car Bookchin apporte à la réflexion écologiste une idée cruciale : le rapport des sociétés modernes à ce qu’elles appellent la nature reflète les rapports de pouvoir qui structurent ces sociétés. Continuer la lecture de Qu’est-ce que l’écologie sociale – Murray Bookchin

Balance ton orga – Anonyme

Lien vers la brochure en pdf : Balance ton orga

Texte de la brochure :

Les aventures de la CNT TDS 31
emportée dans le naufrage antiféministe
de la plus respectable des confédérations

Texte anonyme – 12 juin 2018

La brochure que vous vous apprêtez à lire raconte plusieurs histoires.

Continuer la lecture de Balance ton orga – Anonyme

Pour une anthropologie anarchiste – extraits – David Graeber

Lien vers la brochure en pdf : Pour une anthropologie anarchiste

Texte de la brochure :

La démocratie fondée sur le principe de majorité était essentiellement, à l’origine, une institution militaire.

L’idée que ce soit la seule forme démocratique qui compte comme «démocratie» est bien sûr un préjugé propre à l’historiographie occidentale. On apprend habituellement que la démocratie est née dans l’Athènes ancienne ; comme la science ou la philosophie, c’est une invention grecque. Ce que cela signifie n’est jamais tout à fait clair. Sommes-nous censés croire qu’avant les Athéniens, il n’est jamais vraiment arrivé à personne, nulle part, de réunir tous les membres de sa communauté, afin de prendre des décisions communes de façons à ce que chacun ait son mot à dire ? Ce serait absurde. Il est évident qu’il y a eu un grand nombre de sociétés égalitaires au cours de l’histoire — dont plusieurs étaient de loin plus égalitaires qu’Athènes et dont plusieurs ont dû exister avant 500 av. J.-C. — et, bien évidemment, elles devaient disposer d’une procédure quelconque pour prendre des décisions sur les questions importantes pour la collectivité. Et pourtant, pour une raison ou pour un autre, on présume toujours que ces procédures, quelles qu’elles soient, ne peuvent pas avoir été, à proprement parler, «démocratiques». Continuer la lecture de Pour une anthropologie anarchiste – extraits – David Graeber