Moyens et objectifs : la critique anarchiste de la prise du pouvoir d’État – Zoe Baker

Le pdf page par page : Moyens et objectifs
Le pdf au format livret : Moyens et objectifs livret
L’article en anglais : « Means and Ends : The Anarchist critique of seizing state power » sur le site Black Rose anarchist federation.

La critique anarchiste de la prise du pouvoir d’État est souvent caricaturée comme une opposition morale abstraite à l’État ignorant tout de la dure réalité politique à laquelle nous faisons face aujourd’hui.

Après avoir attentivement examiné les textes d’auteurices anarchistes à travers l’Histoire, on découvre cependant que la véritable raison pour laquelle iels considéraient que les révolutionnaires ne devraient pas chercher à s’emparer de l’État est simplement que cette méthode n’était pas viable pour atteindre leurs objectifs.

Ces arguments stratégico-pratiques prennent leurs racines dans la manière dont les anarchistes pensent la société. En effet, les anarchistes considèrent que la société est constituée d’individus dotés de formes particulières de conscience et que ceux-ci s’engagent dans différents types d’activités, exerçant leurs capacités afin de satisfaire des besoins motivationnels, et ce faisant se transforment eux-mêmes et le monde qui les entoure. Continuer la lecture de Moyens et objectifs : la critique anarchiste de la prise du pouvoir d’État – Zoe Baker

L’affaire Couriau – Marie-Victoire Louis

Le pdf page par page : L’affaire Couriau
Le pdf format livret : L’affaire Couriau_livret
Le texte sur le site de Marie-Victoire Louis

Fin 1912, Emma Couriau, femme de typographe, typote elle-même depuis 17 ans, est embauchée au tarif syndical, dans une imprimerie syndiquée, à Lyon, où le couple vient s’installer. « C’est le métier qui me fait vivre. Je n’en connais pas d’autre », dira-t-elle.

Au terme de six mois de travail, en avril 1913, elle demande son admission à la chambre syndicale typographique lyonnaise. Selon son mari, c’est « lui [qui] l’invita à faire sa demande d’admission »[1] : « [J’avais] cru bon de lui inculquer quelques idées sur l’émancipation des femmes, éducation qui ne peut que servir le mouvement ouvrier » dira-t-il[2]. Aussi, « appuie-t-il d’un mot sa demande qu’autorisaient ses 19 années de syndicalisme militant »[3]. Elle écrivit, pour sa part qu’elle « était convaincue, par la lecture et l’audition de ses camarades féministes et syndicalistes, que la place de tous les exploités, à quelque sexe qu’ils appartiennent, est au syndicat. »[4] Continuer la lecture de L’affaire Couriau – Marie-Victoire Louis

Adresse à tous ceux qui ne veulent pas gérer les nuisances mais les supprimer – Encyclopédie des nuisances

La brochrue en pdf page par page : encyclopédie des nuisances
La brochure en pdf format livret : encyclopédie des nuisances_livret

« Bien que la prospérité économique soit en un sens
incompatible avec la protection de la nature,
notre première tâche doit consister à œuvrer durement
afin d’harmoniser l’une à l’autre »

Shigeru Ishimoto (premier ministre japonais),
Le Monde Diplomatique, mars 1989

« …comme l’environnement ne donne pas lieu à des échanges
marchands, aucun mécanisme ne s’oppose à sa destruction.
Pour perpétuer le concept de rationalité économique, il faut donc chercher à donner un prix à l’environnement, c’est à dire traduire sa valeur en termes monétaires. »

Herve Kempf,
L’économie à l’épreuve de l’écologie, 1991

« Quatorze grands groupes industriels viennent de créer
« Entreprises pour l’environnement », une association
destinée à favoriser leurs actions communes dans le domaine de l’environnement, mais aussi à défendre leur point de vue.
Le président de l’association est le P.D.G. de Rhône-Poulenc, Jean-René Fourtou. (…) Les sociétés fondatrices, dont la plupart opèrent dans des secteurs très polluants, dépensent déjà au total pour l’environnement plus de 10 milliards de Francs par an,
a rappelé Jean-René Fourtou. Il a d’autre part souligné que
l’Association comptait agir comme lobby auprès des autorités tant françaises qu’européennes, notamment pour l’élaboration des normes et de la législation sur l’environnement. »

Libération, 18 mars 1992.

Une chose est au moins acquise à notre époque : elle ne pourrira pas en paix. Les résultats de son inconscience se sont accumulés jusqu’à mettre en péril cette sécurité matérielle dont la conquête était sa seule justification. Quant à ce qui concerne la vie proprement dite (mœurs, communication, sensibilité, création), elle n’avait visiblement apporté que décomposition et régression. Continuer la lecture de Adresse à tous ceux qui ne veulent pas gérer les nuisances mais les supprimer – Encyclopédie des nuisances

La Jineolojî – Comité européen de Jineolojî

La brochure en pdf page par page : La Jineolojî
La borchure en pdf format livret : La Jineolojî_livret

Préface

Depuis qu’ont commencé les débats autour de la Jineolojî, les discussions avec les différents groupes que nous avons rencontrés nous ont beaucoup inspirées. Jusqu’à présent, de nombreux séminaires et formations ont été organisés à propos de la Jineolojî, dans différents pays européens et au Moyen-Orient. D’autre part, des journées de conférences ont été tenues dans trois pays : en Allemagne, en France et en Suède. Pendant ces temps forts, grand était le désir d’approfondir les débats, jusqu’alors contenus dans des moments trop restreints. Pour cela, la première chose à faire est de créer des ressources pouvant être étudiées. Beaucoup des ressources disponibles au Mouvement des femmes kurdes et à la société kurde n’ont pas encore été traduites dans les langues européennes et nous n’avons pas encore été capables de répondre aux demandes des différents groupes avec lesquels nous avons discuté de la Jineolojî.

Ce livret est un résumé du livre Introduction à la Jineolojî. Il est une première tentative de réponse aux demandes des personnes intéressées par le sujet. En préparant ce livret, nous avons essayé de respecter les méthodes que nous avons suivies dans les discussions et séminaires sur la Jineolojî. Avec cette petite introduction, notre intention est d’ouvrir et d’approfondir les débats. Continuer la lecture de La Jineolojî – Comité européen de Jineolojî

Petite historie de l’anarchisme chinois – 4/4 – Agathe Senna

La brochure en pdf page par page : Anarchisme_chinois_4_4
La brochure en pdf format livret : Anarchisme_chinois_4_4_livret
Le texte sur lundi.am

Cet article fait suite à trois articles de présentation de l’anarchisme chinois que nous avions publiés il y a quelques mois [disponibles sur tarage.noblogs.org – nde].

Dans ce dernier article, on s’est promis de revenir sur le volet « censures et réécritures », qui semblait indispensable au vu du traitement historiographique de la pensée et du mouvement anarchiste chinois.

Allant au-delà de certains clichés faisant du régime chinois après 1949 un « pouvoir omniscient », qui écraserait des intellectuels, réduits au silence, à l’état de simples « pions », comme l’écrit Christine Vidal[1], il s’agit de s’éloigner des conceptions d’un face-à-face entre le régime d’un côté et les intellectuels critiques de l’autre. Continuer la lecture de Petite historie de l’anarchisme chinois – 4/4 – Agathe Senna

Petite histoire de l’anarchisme chinois – 3/4 – Agathe Senna

La brochure en pdf page par page : Anarchisme_chinois_3_4
La brochure en pdf format livret : Anarchisme_chinois_3_4_livret
Le texte sur lundi.am
Quelques textes de Ba Jin traduits par Angel Pino

Cet article fait suite à deux articles de présentation de l’anarchisme chinois que nous avions publiés il y a quelques mois [disponibles sur tarage.noblogs.org – nde].  Cette semaine, Agathe Senna nous présente Ba Jin, écrivain anarchiste chinois (1904-2005)

« La tragédie des intellectuels chinois, je n’ai pas pu y échapper. »[1]

A sa mort en 2005, Ba Jin (巴金) est couronné par la presse du monde entier et par Pékin comme « géant de la littérature chinoise » ; mais avant d’être un écrivain à succès, Ba Jin est aussi et surtout, un penseur politique, un intellectuel, un défenseur infatigable des idées anarchistes et des libertés fondamentales. Continuer la lecture de Petite histoire de l’anarchisme chinois – 3/4 – Agathe Senna

Petite histoire de l’anarchisme chinois – 2/4 – Agathe Senna

La brochure en pdf page par page : Anarchisme_chinois_2_4
La brochure en pdf format livret : Anarchisme_chinois_2_4_livret
Le texte sur lundi.am
Le site autour de La revanche des femmes par les éditions de l’Asymétrie

Cet article fait suite à la présentation de l’anarchisme chinois que nous avions publiée il y a quelques semaines [disponible sur tarage.noblogs.org – nde]. Cette semaine, Agathe Senna nous présente He-Yin Zhen (1884 – ca. 1920), essayiste et théoricienne féministe et anarchiste.

« En Chine, depuis la nuit des temps et jusqu’à aujourd’hui, c’est un système profondément inégalitaire qui a été instauré, un système de maintien de femmes-esclaves. Depuis les temps les plus reculés, lorsque les hommes posent les yeux sur les femmes, c’est avec le même regard qu’ils contemplent
les esclaves et les servantes »[1] Continuer la lecture de Petite histoire de l’anarchisme chinois – 2/4 – Agathe Senna

Petite histoire de l’anarchisme chinois – 1/4 – Agathe Senna

La brochure en pdf page par page : Anarchisme_chinois_1_4
La brochure en pdf en livret : Anarchisme_chinois_1_4_livret
Le texte sur lundi.am

Premier épisode d’une petite série consacrée à l’anarchisme chinois. Ces petits articles sont des aperçus historiques, loin d’être exhaustifs, dont l’objectif est d’essayer de sortir des poubelles de l’Histoire un moment politique important. Pour commencer, un premier résumé général et chronologique… Dans les prochains articles, des sujets plus précis seront explorés (He Zhen, paroles d’une anarcho-féministe chinoise ; la pensée politique de Ba Jin ; censures et réécritures). Aussi, c’est important de retenir qu’ici on ne parle que de l’histoire de l’anarchisme dans la première moitié du XXe (où l’on en trouve des traces importantes), et non de l’anarchisme chinois en général, ou de ses influences, après 1949 et aujourd’hui. Ce qui ne veut pas dire que ce mouvement et ses idées « n’existent plus »… Continuer la lecture de Petite histoire de l’anarchisme chinois – 1/4 – Agathe Senna

Yan Bin : aux origines du féminisme chinois – Léa Buatois

La brochure en pdf page par page : Yan Bin
La brochure en pdf formal livret : Yan Bin_livret
Le texte sur le site de Ballast

À l’orée du XXe siècle, la Chine impériale des Qing n’est plus qu’une bureaucratie délabrée : la révolution gronde dans les campagnes mais aussi au sein des élites chinoises citadines, qui ne supportent plus la double humiliation infligée par les puissances occidentales et la dynastie régnante. L’effondrement progressif de l’Empire inaugure — à travers, notamment, les traditions de pensée anarchiste et communiste — une période d’effervescence intellectuelle et révolutionnaire, sans doute à nulle autre pareille dans l’histoire chinoise. C’est dans ce contexte que s’inscrit le travail de Yan Bin, autrice et militante féministe aujourd’hui tombée dans l’oubli. Elle n’en aura pas moins légué un précieux et rare témoignage de la naissance du féminisme en Chine : la Revue des nouvelles femmes chinoises, l’une des premières revues chinoises conçues pour et par les femmes. Continuer la lecture de Yan Bin : aux origines du féminisme chinois – Léa Buatois

Pour l’abolition de l’enfance – Shulamith Firestone

La page du bouquin chez Tahin Party (avec le pdf en bas de page, avec une super intro)
La brochure en pdf page par page : Pour l’abolition de l’enfance
La brochure en pdf format livret : Pour l’abolition de l’enfance (livret)

Il s’agit d’un chapitre du livre La dialectique du sexe. Il a été publié avec une super introduction (qui parle des mouvements d’enfants et de jeunes), d’autres bouts de chapitres qui permettent de comprendre notamment le complexe d’Œdipe / Electre, et une super biblio chez Tahin party mais c’était un peu long pour le mettre en brochure. Déso.

Tarage

*

À Nechemia, qui sera sortie de l’enfance
avant que cette institution n’ait cessé d’être.

Le langage associe toujours les femmes et les enfants (« les femmes et les enfants d’abord ! »). Chacun connaît les liens particuliers qui les unissent. Je prétends cependant que la nature de ces liens n’est rien de plus que l’expérience commune de l’oppression. Et de plus, qu’ils s’attachent et se renforcent mutuellement, de manière si complexe qu’il nous sera impossible de parler de la libération des femmes sans envisager aussi celle des enfants, et inversement. La cause essentielle de l’asservissement de la femme tient à ce qu’elle a pour rôle de porter et d’élever les enfants. Et les enfants eux-mêmes sont définis en fonction de ce rôle, qui façonne ainsi leur psychologie ; or la manière dont ils deviennent adultes, et dont ils apprennent à nouer des relations sociales, est déterminante pour le monde qu’ils construiront. Continuer la lecture de Pour l’abolition de l’enfance – Shulamith Firestone