Boxer contre les stéréotypes de genre – Entretien avec Natacha Lapeyroux par Yann Renoult

 

Lien vers la brochure en pdf : Boxer contre les stéréotypes de genre

Lien vers l’article sur Ballast (vidéos complémenaires en fin d’aricle) : Ballast

Texe de la brochure :

Il y a quelques années, un pho­to­graphe a sui­vi les entraî­ne­ments et les com­pé­ti­tions d’un groupe de boxeuses du club Boxing Beats d’Aubervilliers — pré­cur­seur dans le déve­lop­pe­ment de la boxe fémi­nine sous l’im­pul­sion de Saïd Bennajem, ancien boxeur aux JO de 1992. Longtemps inex­ploi­tées, ces images res­sortent des tiroirs et donnent l’oc­ca­sion à son auteur, éga­le­ment jour­na­liste indé­pen­dant, de ren­con­trer trois boxeuses du club. Natacha Lapeyroux, doc­to­rante en Sciences de l’information et de la com­mu­ni­ca­tion, a fait sa thèse sur les repré­sen­ta­tions télévisuelles des spor­tives de haut niveau en France ; elle exerce éga­le­ment la boxe anglaise depuis une dizaine d’années. Elle lui parle de son enquête eth­no­gra­phique dans la salle d’Aubervilliers. 

Continue reading Boxer contre les stéréotypes de genre – Entretien avec Natacha Lapeyroux par Yann Renoult

Contre toutes les guerres, contre tous les gouvernements, contre toutes les oppressions – Anonyme

Lien vers la brochure en pdf : Contre toutes les guerres

Texte de la brochure :

Après la frappe aérienne américaine qui a tué le général iranien Qasem Soleimani le 3 janvier 2020 et les frappes de missiles iraniens contre les positions américaines en Irak le 7 janvier 2020, il y a eu des  inquiétudes considérables quant à l’escalade de  conflits, provocations ou de guerre entre les États-Unis et l’Iran.

Dans un écosystème médiatique principalement alimenté par la peur et l’indignation, les mauvaises nouvelles se propagent rapidement et les pires interprétations des nouvelles se propagent le plus rapidement. Pour notre part, nous nous attendons à ce que la guerre s’intensifie, mais qu’elle prenne une forme plus diffuse que le type de guerre conventionnelle que la plupart des gens attendent.

En tant qu’ennemi·e·s déclaré·e·s de la guerre et de la tyrannie, nous pensons qu’il est important d’élaborer une stratégie en conséquence.

Continue reading Contre toutes les guerres, contre tous les gouvernements, contre toutes les oppressions – Anonyme

Lignes de fuites du marronnage – Dénètem Touam Bona

Lien vers la brochure en pdf : Lignes de fuite du marronnage

Texte de la brochure :

Si vous désirez vraiment savoir ce qu’est le marronnage, ne cherchez pas dans un dictionnaire. Contentez-vous d’ouvrir grand les yeux et les oreilles. Car les « nègres marrons » ne sont pas enterrés dans les livres d’histoire, ils continuent à vivre parmi nous ; à peine perceptibles puisqu’ils ne persistent dans l’être qu’en disparaissant. Le nègre marron, c’est le fugitif par excellence, celui qui « trace » sans laisser de traces. Se fondre dans la nature, une des tactiques de base de l’Art de la guerre (Sun Tzu), c’est en épouser le cycle des mutations. Les esclaves fugitifs sont des nègres ninjas qui maîtrisent parfaitement cet art de la métamorphose et de la dissolution de soi. Par leurs gestes et mouvements virtuoses, par leur dislocation rythmique, les corps marrons s’épurent, s’effacent, se virtualisent dans le suspense d’une blue note indocile…

Continue reading Lignes de fuites du marronnage – Dénètem Touam Bona

La violence est-elle politique ? – Francis Dupuis-Déri

Lien vers la brochure en pdf : La violence est elle politique ?

Texte de la brochure :

Comme les réactions aux interventions des Black Blocs à la manifestation du 1er mai à Paris l’ont montré, la violence militante semble susciter – presqu’autant que la violence d’Etat, y compris dans les rangs militants – une réprobation généralisée. Cette réprobation va-t-elle de soi ?

Dans la préface au livre de Peter Gelderloos récemment paru en français Comment la non violence protège l’Etat : Essai sur l’inefficacité des mouvements sociaux, Francis Dupuis-Deri (auteur du livre Les Black Blocs : quand la liberté et l’égalité se manifestent, éditions Lux) interroge cette évidence. Il revient sur les critiques d’autoritarisme, de virilisme et de sexisme qui sont adressées aux groupes comme les Black Blocs, et rappelle les apports d’une tradition nord-américaine bien différente des postures
insurrectionalistes que l’on peut connaître en France.

Continue reading La violence est-elle politique ? – Francis Dupuis-Déri

Le Féminisme contre la famille – Entretien avec Sophie Lewis

Lien vers la brochure en pdf : Le Féminisme contre la Famille

Texte de la brochure :

Le 6 octobre prochain, la Manif pour Tous appelle à manifester contre le projet de loi prévoyant l’extension de la Procréation Médicalement Assistée (PMA, jusqu’à présent réservée aux couples hétérosexuels) aux femmes célibataires et aux couples de femmes. Derrière le mot d’ordre « liberté égalité paternité », ces militant·e·s, dont un grand nombre fournit les rangs de l’extrême droite, ont ainsi prévu de se réunir pour dénoncer « la PMA sans père et la GPA »[1].

Les débats que suscite la « PMA pour toutes » sont régulièrement – et risquent de l’être d’autant plus que le projet va enfin être officiellement discuté par le Parlement – l’occasion d’une mise en avant de définitions restrictives et réactionnaires de termes comme « filiation », « origines » ou « famille », balayant la dimension sociale de ces relations pour établir la supériorité du « naturel », du biologique[2].

Continue reading Le Féminisme contre la famille – Entretien avec Sophie Lewis

Récits de soi à la télévision témoignages intimes de « filles-mères » dans les années 1960 et 1970 – Clara Gautier

Lien vers la brochure en pdf : Récits de soi à la télévision

Texte de la brochure :

Pour beaucoup, elles ont longtemps illustré celles que l’on appelait couramment « les mauvaises filles » pour reprendre le titre de l’ouvrage de Véronique Blanchard et David Niget, Mauvaises filles : incorrigibles et rebelles[1].

Les jeunes mères célibataires, autrement dit les « filles-mères » représentaient pour la société française les coupables idéales qui devaient affronter, seules, le poids de « la faute », celle d’avoir couché avant le mariage. Dans les années 1960 et 1970, ce sujet restait un tabou, on ne souhaitait pas se marier avec une fille-mère, que l’on préférait ignorer et éviter. Isolées et rejetées par leur entourage, elles ont pourtant accepté de se confier à la télévision au sein d’émissions-documentaires questionnant leurs parcours, leurs regrets et leurs espoirs.

Continue reading Récits de soi à la télévision témoignages intimes de « filles-mères » dans les années 1960 et 1970 – Clara Gautier

Pagnes partisans, fabrique des partis et participation politique des femmes des classes populaires au Malawi – Paul Grassin

Lien vers la brochure en pdf : Pagnes partisans

Texte de la brochure :

Élément central de la vie politique après l’indépendance en 1964, le pagne (chitenje, pluriel : zitenje) partisan – représentant les couleurs, les symboles du parti et le portrait de son leader – est aujourd’hui devenu un objet incontournable du rituel électoral au Malawi[1]. Généralement distribué lors des meetings de campagne, cet habit féminin est habituellement noué autour de la taille ou, de manière plus sophistiquée, porté en national suit lors de ces mêmes meetings[2]. Ainsi vêtues, les femmes s’engagent dans des chants et des danses collectives. En période de campagne, le pagne envahit l’ensemble du paysage : il habille les minibus qui sillonnent le territoire, décore les tribunes officielles, flotte en étendard à la cime des arbres… Mais, une fois le processus électoral achevé, le tissu partisan continue à circuler au quotidien et à occuper les espaces publics et domestiques, porté comme vêtement dans la vie de tous les jours, dans les champs et les marchés, mais aussi, plus singulièrement, utilisé comme linge de maison, comme rideaux ou pour transporter des marchandises. Le pagne n’est pas l’unique vêtement partisan à être distribué de la sorte et à circuler dans l’espace public malawite[3], mais il est particulièrement intéressant car exclusivement féminin, et permet donc de mettre en lumière la participation spécifique des femmes à la vie politique et partisane[4].

Continue reading Pagnes partisans, fabrique des partis et participation politique des femmes des classes populaires au Malawi – Paul Grassin

Quelques mots à propos de l’anarchisme – Gustav Landauer

Lien vers la brochure en pdf : Quelques mots à propos de l’anarchisme

Texte de la brochure :

Qu’il me soit permis de commencer d’emblée par une petite critique de la tâche qui m’est demandée : si je le fais, ce n’est ni par pédantisme ni par ergoterie, mais au nom même de l’anarchisme. « Les partis décrits par eux-mêmes » [1] : un anarchiste se range difficilement sous cette rubrique. Nous ne nous considérons pas comme un parti. Et après tout, un parti peut-il se décrire lui-même ? Il faudrait pour cela qu’il disposât de la raison, ce dont les partis sont dépourvus : d’abord, d’un point de vue logique, puisque « le parti » n’est qu’un concept abstrait et autoritaire, et non pas une réalité psychique ; et d’un point de vue psychologique, car « le parti » est, de par sa nature, enfant de la déraison, de la dépendance, de l’indifférencié. On m’objectera sans doute qu’il ne faut pas prendre ce titre au pied de la lettre, qu’il s’agit seulement ici de la description des différentes aspirations politiques par leurs propres partisans. Il semble pourtant bien que nous soyons, nous autres anarchistes, des paradoxes vivants toujours à contre-courant. En effet, nous n’avons pas d’aspirations politiques ; nous avons plutôt des aspirations anti-politiques.

Continue reading Quelques mots à propos de l’anarchisme – Gustav Landauer

Dans les Alpes, la neige artificielle menace l’eau potable – Marc Laimé

Lien vers la brochure en pdf : Dans les Alpes, la neige artificielle menace l’eau potable

Texte de la brochure :

Développée aux États-Unis dans les années 1950, la fabrication de neige artificielle s’est répandue en Europe depuis une trentaine d’années. En France, la neige de culture, utilisée sur 120 hectares au milieu des années 1980, s’étendait vingt ans plus tard sur plus de 4 500 hectares, soit 18 % de l’ensemble du domaine skiable. Depuis, l’industrie de l’or blanc n’a cessé de mettre de nouvelles installations en service, menaçant l’ensemble du cycle hydrologique naturel, et désormais jusqu’à la production d’eau potable.

Continue reading Dans les Alpes, la neige artificielle menace l’eau potable – Marc Laimé

Contre le belloscepticisme – Alain Brossat

Lien vers la brochure en pdf : Contre le belloscepticisme

Texte de la brochure :

 « Vus de tout près, les hommes ont leurs raisons d’agir ;
mais l’addition de celles-ci laisse bientôt deviner
d’autres mobiles, plus convaincants,
que le détail des êtres n’a pu qu’ignorer.
Ce sont pourtant ces forces qui semblent avoit guidé
les masses humaines vers les trous de Verdun… »

Eric Vuillard, La Bataille d’Occident

Continue reading Contre le belloscepticisme – Alain Brossat